Oeil du Faso: La lettre de l’éditeur

On en parle

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

LETTRE DE L’EDITEUR

L’œil du Faso

Un retour, des belles promesses, un nouveau contrat éditorial

Des questions, des interrogations ! Voilà ce que suscitent, souvent, certains évènements qui nous arrivent. Dans mon fort intérieur, je mesure à quel point, les lecteurs de L’œil du Faso se sont questionnés parce que ne voyant plus leur canard préféré dans les kiosques à journaux. Certains ont certainement pensé qu’au regard de certaines difficultés objectives, inhérentes aux conditions de vie et de travail dans la presse au Burkina Faso, nous avions décidé d’abandonner le combat : celui de la liberté d’expression, de la promotion de la démocratie et de l’accès des citoyens aux informations qui les rendent libres. Une telle posture de la part de ceux qui nous ont toujours lus et encouragés et qui constituent la raison suffisante de notre existence, se justifie amplement. Mais, comme on le dit souvent, il faut souvent mieux reculer pour mieux  sauter.

Ce faisant, ces lignes marquent le retour que nous espérons fracassant et gagnant, de notre ‘’ L’œil du Faso’’, de votre ‘’Œil du Faso’’. L’encre qui s’étale sur le papier que vous tenez en main, écrit le nouveau contrat éditorial entre un canard aux belles promesses et ses lecteurs. Dans ce contrat éditorial, dont les termes ne visent que la satisfaction totale des lecteurs et la défense des valeurs démocratiques, le protagoniste central est sans conteste le lecteur. Ce faisant, l’équipe managériale de votre journal a entrepris de faire des aménagements permettant d’avoir la vraie, la bonne information, prouvée, éprouvée. En attendant que chaque lecteur puisse se faire sa propre religion de la pertinence de nos choix et orientations, nous assurons d’ores et déjà du maintien et du renforcement de l’option éditoriale originelle : de l’investigation, de l’enquête, de l’information générale.

Pour rendre notre productif médiatique plus attractif et instructif répondant aux exigences professionnelles, un aménagement sera effectué au niveau de la périodicité pour aller dans le sens d’un format mensuel. Le besoin d’information étant continu et dans l’objectif d’alimenter  de façon quotidienne, nos lecteurs en actualités, L’œil du Faso va développer en parallèle une plateforme web. Et cela, pour s’adapter et faire face aux mutations techniques et technologiques dans le domaine de l’information et de la communication. D’ici là, en plus de la version papier, votre canard va se déployer sur le web, dans les formats écrits et webtv. La mission ne sera pas un long fleuve tranquille mais notre vision est de respecter nos engagements envers nos lecteurs en lui offrant ce qui se fait le mieux en matière d’offre médiatique au Burkina Faso et ailleurs. 

Cela dit, l’avenir est dégagé pour que L’œil du Faso et ses compagnons que sont ses lecteurs puissent cheminer ensemble vers des lendemains qui chantent. Alors que le sprint final est lancé pour que 2020 referme ses portes pour laisser place à 2021, nos pensées de bonnes et heureuses fêtes à tous et à toutes. Le Burkina Faso est durement éprouvé, dans son âme et dans son corps, par le terrorisme, la pandémie du Covid-19 et beaucoup d’entre maux socio-économiques et politiques. Le souhait de tous, certainement, est de voir toutes ces difficultés trouver leurs remèdes. Que la nouvelle année porte le manteau de la paix et de la prospérité.  

Adama Guébré

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Un an du drame d’Inata : la Gendarmerie Nationale rend hommage à ses hommes tombés sur le champ d’honneur.

Un an du drame d'Inata : la Gendarmerie Nationale rend hommage à ses hommes tombés sur le champ d’honneur. Dans le cadre de la commémoration...

Burkina Faso : Déclaration de Josep Borrell haut représentant de l’union européenne sur les événements du 30 Septembre 2022

L’Union européenne prend note de l’accord trouvé ce 4 octobre entre les nouvelles autorités de facto du Burkina Faso et la CEDEAO et notamment...

Burkina Faso : Coup D’état du 30 Septembre 2022 le MPP prend acte.

Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) prend acte « de ce deuxième coup d’État » survenu le 30 septembre dernier contre le président...

Vous aimeriez aussi