RDC : L’ancien patron de la Ceni, qui se démène pour obtenir la levée des sanctions qui pèsent sur lui depuis 2019.

On en parle

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

RDC : L’ancien patron de la Ceni, qui se démène pour obtenir la levée des sanctions qui pèsent sur lui depuis 2019, il tente de profiter de la visite d’Antony Blinken pour défendre son cas.

Chef d’orchestre des élections controversées de décembre 2018, Corneille Nangaa tente toujours d’obtenir la levée des sanctions que le Trésor américain lui a infligées en mars 2019. Accusé de corruption et d’entrave au processus démocratique, il a vu ses avoirs outre-Atlantique gelés et il lui est interdit d’effectuer des transactions avec toute personne se trouvant sur le sol américain. Ces lourdes sanctions visent aussi son ancien vice-président au sein de la centrale électorale, Norbert Basengezi, ainsi que Marcellin Mukolo, fils de ce dernier et conseiller à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Depuis février 2019, le Département d’État leur interdisait déjà l’accès au territoire américain.

Resté proche de Joseph Kabila, tout en maintenant un canal de discussion avec Félix Tshisekedi, l’ex-patron de la commission électorale espère profiter de la visite imminente du secrétaire d’État américain, Antony Blinken, attendu à Kinshasa les 9 et 10 août, pour faire avancer son dossier. Le 5 août, Nangaa a adressé un courrier au patron de la diplomatie américaine dans lequel il mentionne « la nécessité de réévaluer les sanctions américaines liées au processus électoral de 2018 ».

Jeune Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Newton Ahmed Barry : Panafricaniste suppose que chaque africain est partout chez lui en Afrique

Dans cette tribune publiée via son compte Facebook, Newton Ahmed Barry fait l’analyse du discours du Premier ministre par...

Burkina Faso : 77e Assemblée générale des Nations unies l’intégralité de la déclaration du Président du Faso, le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA

77e Assemblée générale des Nations unies : La Déclaration du Président du Faso, le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA Monsieur le Président, Monsieur le Secrétaire général des...

Burkina Faso : Politique séisme au sein de l’ex parti au pouvoir

MPP : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo et Cie quittent le navire Le 21 Septembre 2022 plusieurs anciens ministres de l’ex gouvernement déchu le 24...

Burkina Faso /Banwa: les locaux de l’Office Nationale d’Identification dynamités par des individus.

Les locaux de l'Office Nationale d'Identification ont été dynamités par des individus armés non identifiés ,le lundi 19 septembre 2022.La détonation a provoqué la...

Sénégal : Nouveau gouvernement pour Macky Sall

Le Président Macky Sall vient d’être formé un nouveau gouvernement ce samedi , quelques semaines après les élections législatives au Sénégal. Amadou Ba, à...

Vous aimeriez aussi