MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA PROTECTION SOCIALE : Le SYNACIT dénonce les tares du ministère

On en parle

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Le Syndicat Autonome des Contrôleurs et Inspecteurs du Travail a présidé une conférence de presse à la bourse du travail, à Ouagadougou. Cette rencontre avec les journalistes a été l’occasion pour les membres du SYNACIT de dépeindre les problèmes liés à la gestion du dit ministère. C’était le mardi 22 juin 2021.

<<Nous assistons aujourd’hui à une remise en cause des acquis syndicaux, l’interdiction des sit-in, la répression des militants syndicaux, etc.>> a laissé entendre, Yacouba Bologo, secrétaire national du SYNACIT dès l’entame. Pour lui, ces pratiques constituent des violations flagrantes des principes et droits fondamentaux au travail, adoptés par l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et ratifiés par le Burkina. A l’en croire, sur le plan du dialogue social, le ministre Séni Ouédraogo depuis son arrivée à la tête du ministère en charge du dialogue social, s’est engagé dans une voie de déni du dialogue social et un mépris des partenaires sociaux.

Yacouba Bologo, secrétaire national du SYNACIT

<<Ce déni de dialogue social au sein du ministère chargé de promouvoir le dialogue social se ressent au niveau national par le cafouillage dans la tenue de la rencontre Gouvernement-Organisations syndicales des travailleurs. La dernière session de cette rencontre est celle de 2016>>, a-t-il soutenu. Les conférenciers ont par ailleurs, indiqué une absence de leadership du ministère sur les grandes questions de la gouvernance du monde du travail. Situation qui selon eux, a entraîné la <<cacophonie>> dans la gestion des conséquences du COVID-19 sur le monde du travail. <<Le discours du président du Faso du 2 avril 2020 sur les mesures prises par le gouvernement témoigne aisément de cette absence de leadership et de l’inaction des autorités du ministère en charge du travail>>, ont-ils laissé entendre. Autre point abordé lors de cette conférence de presse, c’est la question de la liberté syndicale.

Les hommes de médias ont répondus présent à l’appel du SYNACIT

En effet, selon le SYNACIT, des actes discriminatoires et antisyndicaux ont été conçus et développé par le ministre Séni Ouédraogo. <<Certains responsables administratifs jugés ou soupçonnés d’être proches du SYNACIT sont identifiés et démis de leurs fonctions de directeurs ou de chef de service comme il nous a été donné de constater dans certaines directions>>, a laissé entendre Yacouba Bologo. Selon lui, cela remet en cause de droit à la promotion de certains agents malgré leurs compétences avérées. A en croire les propos du secrétaire national, le SYNACIT se donnera les moyens de bouger ces pratiques hors de l’administration du travail. Ils ont terminé en appelant les militants à rester mobiliser et à se tenir prêts pour toute action que la situation commanderait, même si toutefois le SYNACIT reste ouvert au dialogue franc et sincère.

Arnaud BAKOI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Burkina Faso : Déclaration de Josep Borrell haut représentant de l’union européenne sur les événements du 30 Septembre 2022

L’Union européenne prend note de l’accord trouvé ce 4 octobre entre les nouvelles autorités de facto du Burkina Faso et la CEDEAO et notamment...

Burkina Faso : Coup D’état du 30 Septembre 2022 le MPP prend acte.

Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) prend acte « de ce deuxième coup d’État » survenu le 30 septembre dernier contre le président...

Burkina Faso : situation nationale le mouvement SENS appel à la mobilisation populaire

  Appel A La Mobilisation Populaire Chers Compatriotes, Ami.e.s du Burkina Faso, A l'entame de cette déclaration, nous réitérons notre solidarité et notre compassion à l'égard des nombreuses...

Attaque à Gaskindé : le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo

Attaque à Gaskindé : le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo (Djibo, 29 septembre 2022). Le Président du Faso, Chef suprême...

Vous aimeriez aussi