Discorde au sein de la Communauté musulmane

On en parle

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

COMMUNAUTE MUSULMANE DU BURKINA

Des manifestants s’opposent à l’occupation de la grande mosquée

Des partisans du président sortant Abdou Rasmané Sana, ont manifesté aux abords de la grande Mosquée de Ouagadougou. Objectif, empêcher l’occupation de la grande mosquée par le bureau dirigé par El Hadj Oumarou Kouanda. Ces manifestations ont eu lieu ce samedi 17 avril 2021.

En plein période de jeûne, la communauté musulmane du Burkina fait face à une crise. Le samedi 17 avril a été la date prévue pour l’occupation de la grande mosquée par le bureau de la communauté musulmane issue du congrès de Bobo dirigé par El Hadj Oumarou Kouanda. Toutefois, cette occupation de la grande mosquée ne s’est pas déroulée dans l’apaisement. En effet, des partisans du président sortant Abdoul Rasmané Sana ont manifesté leur refus aux abords de la grande Mosquée de Ouagadougou. Pour maitriser la situation, il a fallu l’intervention de la police qui a dû se servir de gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Pour Amado Ouangrawa, secrétaire général du bureau exécutif de la communauté musulmane issu du congrès de Bobo, la correspondance reçue leur a notifier des mesures conservatoires. « Le premier point constate la fin du mandat du bureau exécutif sortant issu du congrès de Fada qui s’est tenu en 2015 », a-t-il soutenu. Il a poursuivi en indiquant qu’au niveau du deuxième point, le ministre autorise le bureau issu des travaux de Bobo d’organiser le prochain congrès, ainsi que la gestion des affaires courantes de la communauté musulmane. A l’écouté, le bureau issu du congrès de Bobo a notifié au ministre de la sécurité qu’il souhaitait dans un premier temps venir à la grande mosquée pour une cérémonie de remerciement, de gratitude et de bénédiction aux autorités. « En venant ce matin, nous ne nous attendions pas à rencontrer nos vis-à-vis. Nous sommes venus et nous avons constaté que les représentants de l’équipe sortante ont barré la route afin d’empêcher l’accès à la mosquée », a-t-il informé.  Selon Amado Ouangrawa, ce sont des échanges allant de 6 heures à 10 heures qui ont permis à ce qu’ils puissent avoir accès à la mosquée. Il a poursuivi en indiquant que les opposants qui étaient au nombre de 48 ont pris la fuite suite aux tirs de 2 gaz lacrymogènes par la police. Pour Abdoul Karim Sakandé, chargé à l’organisation de la communauté musulmane, issu du congrès de Bobo-Dioulasso, des échanges avaient eu lieu avec le bureau sortant pour que la paix et la cohésion sociale soit une réalité dans la communauté. « Ils n’ont pas voulu accepter. Certains même sont allés jusqu’à faire des vidéos et des audio agressants l’autorité nationale », a-t-il indiqué. A l’entendre, des commissions sont déjà mises en place chargées de la réconciliation entre les frères et sœurs musulmans. Selon Amado Ouangrawa, secrétaire général du bureau exécutif de la communauté musulmane issu du congrès de Bobo, la cérémonie a été l’occasion de lancer un message qui appelle tous les frères en Islam et toutes les associations sœurs à se donner la main pour une communauté forte. Amado Ouangrawa a terminé en informant qu’une feuille de route allait être donner pour aller vers le congrès.

Par Arnaud BAKOI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Chefferie traditionnelle à Saaby ll 5 ans d’exil, toujours des gorges chaudes contre le Prince déchu

Chefferie traditionnelle à Saaby ll 5 ans d’exil, toujours des gorges chaudes contre le Prince déchu Sampawendé Patindé François de Salle...

Burkina Faso : Coup D’état du 30 Septembre 2022 le MPP prend acte.

Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) prend acte « de ce deuxième coup d’État » survenu le 30 septembre dernier contre le président...

Burkina Faso : situation nationale le mouvement SENS appel à la mobilisation populaire

  Appel A La Mobilisation Populaire Chers Compatriotes, Ami.e.s du Burkina Faso, A l'entame de cette déclaration, nous réitérons notre solidarité et notre compassion à l'égard des nombreuses...

Attaque à Gaskindé : le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo

Attaque à Gaskindé : le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo (Djibo, 29 septembre 2022). Le Président du Faso, Chef suprême...

Mali : Assimi Goita reçoit une délégation de la CEDEAO

MALI AFFAIRE 49 SOLDATS, ASSIMI GOITA REÇOIT LA DÉLÉGATION DE LA CEDEAO : Le Président de la Transition reçoit une délégation de haut niveau de...

Vous aimeriez aussi