Enlèvement de Serge Oulon : L’EVÉNEMENT interpellé les autorités de la transition

On en parle

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Ceci est un communiqué du journal L’Evénement, qui, interpelle les autorités de la transition sur leur devoir régalien de respecter les lois en vigueur au Burkina Faso et les tient pour responsables de toute atteinte à l’intégrité morale ou physique de son Directeur de publication.

En rappel le directeur de publication du journal d’investigation L’ÉVÉNEMENT Serge Oulon à été élevé ce lundi 24 juin 2024.

#COMMUNIQUÉ

Au cours de la matinée de ce lundi 24 juin 2024, des individus arrivés en véhicule banalisé, ont enlevé notre Directeur de publication, Atiana Serge Oulon à son domicile et l’ont emmené avec eux vers une destination inconnue. Il nous est également revenu que son ordinateur et ses téléphones portables ont été saisis.

Jusqu’à l’heure où nous publions ce présent communiqué, nous n’avons toujours pas de ses nouvelles. Cet enlèvement intervient alors que L’Evénement BF est suspendu pour une durée d’un mois à compter du 20 juin 2024 par le Conseil supérieur de la communication. Une sanction injuste et abusive contre laquelle nous avons décidé de nous pourvoir devant le tribunal administratif.

L’instance de régulation reproche au bimensuel des  » manquements  » dans l’article intitulé :  » 400 000 000 FCFA des VDP détournés, le Capitaine Prospère Boena s’en est allé avec son témoignage  » .

Rappelons qu’aujourd’hui, se tient au Tribunal de Grande Instance Ouaga I, le procès en diffamation et pour injures publiques que nous avons intenté contre Adama Siguiré. Un procès auquel notre directeur de publication était censé assister.

L’Evénement interpelle les autorités de la transition sur leur devoir régalien de respecter les lois en vigueur au Burkina Faso et les tient pour responsables de toute atteinte à l’intégrité morale ou physique de son Directeur de publication.

La rédaction

Ouagadougou, le 24 juin 2024

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Le Général Doumbouya visé par une plainte en France

Enlevés dans la nuit du 9 juillet et conduits vers une destination inconnue, Foniké Mengué et Billo Bah restent...

Burkina Faso : Déclaration de Josep Borrell haut représentant de l’union européenne sur les événements du 30 Septembre 2022

L’Union européenne prend note de l’accord trouvé ce 4 octobre entre les nouvelles autorités de facto du Burkina Faso et la CEDEAO et notamment...

Burkina Faso : Coup D’état du 30 Septembre 2022 le MPP prend acte.

Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) prend acte « de ce deuxième coup d’État » survenu le 30 septembre dernier contre le président...

Burkina Faso : situation nationale le mouvement SENS appel à la mobilisation populaire

  Appel A La Mobilisation Populaire Chers Compatriotes, Ami.e.s du Burkina Faso, A l'entame de cette déclaration, nous réitérons notre solidarité et notre compassion à l'égard des nombreuses...

Attaque à Gaskindé : le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo

Attaque à Gaskindé : le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo (Djibo, 29 septembre 2022). Le Président du Faso, Chef suprême...

Vous aimeriez aussi