France 24 et RFI suspendus au Togo

On en parle

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

France 24 et RFI suspendus au Togo

Suspendus au Mali, au Niger et au Burkina Faso, RFI et France 24 ont reçu des critiques de certains pays africains sur la couverture de leurs territoires.

Visiblement, le Togo vient de s’ajouter à cette liste.

Au Togo, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) a relevé des manquements dans la récente couverture du pays par RFI et France 24.

L’information a été rendue publique dans un communiqué publié le 15 avril par le régulateur togolais de l’activité des médias. Le document concernait essentiellement la suspension provisoire, à partir du 15 avril, de l’accréditation des correspondants étrangers pour la couverture des élections du samedi 20 avril.

Le document mentionne toutefois des « manquements graves constatés dans la couverture de l’actualité politique sur le Togo par RFI et France 24 […], en violation des règles déontologiques et du métier de journaliste ». Le document ne donne aucun détail sur les faits reprochés aux deux médias français.

Ce communiqué de la HAAC rappelle la vague de critiques que subissent ces derniers mois les deux médias français en Afrique.

Il y a notamment eu les suspensions des deux chaînes au Mali en avril 2022, au Burkina Faso en janvier 2023 et au Niger en aout 2023. De nombreux observateurs ont lié ces évènements à la bataille d’influence qui oppose en Afrique la Russie et la France. Le Mali, le Burkina Faso et le Niger se sont en effet rapprochés de la Russie ces dernières années et figurent parmi les principaux alliés africains de Moscou.

Cela dit, le Togo ne présente pas les mêmes caractéristiques et le régulateur togolais n’a annoncé aucune sanction contre les chaînes françaises. La déclaration de la HAAC semble s’apparenter à un simple reproche à RFI et France 24. RFI a déjà vécu une situation similaire au Bénin en mars 2023, lorsque le Président Talon s’est plaint du traitement fait par la chaîne radio des menaces terroristes dans le Nord de son pays.

Servan Ahougnon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Le Général Doumbouya visé par une plainte en France

Enlevés dans la nuit du 9 juillet et conduits vers une destination inconnue, Foniké Mengué et Billo Bah restent...

Burkina Faso : Déclaration de Josep Borrell haut représentant de l’union européenne sur les événements du 30 Septembre 2022

L’Union européenne prend note de l’accord trouvé ce 4 octobre entre les nouvelles autorités de facto du Burkina Faso et la CEDEAO et notamment...

Burkina Faso : Coup D’état du 30 Septembre 2022 le MPP prend acte.

Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) prend acte « de ce deuxième coup d’État » survenu le 30 septembre dernier contre le président...

Burkina Faso : situation nationale le mouvement SENS appel à la mobilisation populaire

  Appel A La Mobilisation Populaire Chers Compatriotes, Ami.e.s du Burkina Faso, A l'entame de cette déclaration, nous réitérons notre solidarité et notre compassion à l'égard des nombreuses...

Attaque à Gaskindé : le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo

Attaque à Gaskindé : le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo (Djibo, 29 septembre 2022). Le Président du Faso, Chef suprême...

Vous aimeriez aussi