Mali: Discours du Premier ministre a la tribune des Nations unies, son prédécesseur Moussa MARA invite les autorités au pouvoir à un dialogue constructif

On en parle

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Le premier ministre malien par intérim Abdoulaye maiga a livré son discours à la tribune de la 77ème Assemblée générale des Nations unies, un discours offensif, ou il n’a épargner personnes .

Il a multipliées des critiques a la France, au secrétaire général des nations unies, mais aussi certains pays de la sou région comme la Côte d’Ivoire, le président en exercice de la CEDEAO le Bissau guinèen Umaru amballo, et le Niger.

Son discours n’a pas manqué de susciter plusieurs réactions, si la plus part des maliens se reconnaissent dans les propos tenu par Mr abdoulaye maiga, d’autres le  sont moins c’est le cas de son prédécesseur, le Dr Moussa MARA qui déplore le ton belliqueux employé vis-à-vis de certains partenaires, et certains pays de la sous-région qui risquent malheureusement de détériorer les relations de bon voisinage avec ces pays autour du Mali, et d’invité les autorités au pouvoir à un dialogue constructif.

#Communique

J’ai suivi avec grand intérêt le discours du Premier Ministre par intérim à la tribune de l’ONU le samedi 24 septembre 2022.
Je me réjouis que le Mali par la voix de son chef de gouvernement réaffirme son attachement au respect des droits de l’homme, à la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, au retour à l’ordre constitutionnel et à une résolution des crises qu’il traverse par la délivrance de services adéquats aux populations en matière de sécurité, de justice et de bien-être.

En revanche, je déplore le ton belliqueux employé vis-à-vis de certains partenaires, particulièrement ceux de notre espace sous-régional et qui risquent malheureusement de détériorer les relations de bon voisinage avec ces pays qui nous entourent.

Il est évident que le temps significatif consacré à répondre à des commentaires à notre endroit, aurait pu être mis à profit pour mettre en évidence les préoccupations concrètes, réelles et fortes de nos compatriotes ainsi que les solutions envisagées pour leurs résolutions. Il est tout aussi dommage que le discours lu au nom du Mali n’ait pas davantage soutenu le vœu du Continent, exprimé par le Président de l’Union Africaine pour la réforme du conseil de sécurité eu égard à l’évolution du Monde. Il en est de même de nos préoccupations vis-à-vis des changements climatiques qui impactent durement notre pays et expliquent en partie les crises que nous traversons.

Compte tenu des fragilités du Mali, illustrées par la présence à ses chevets depuis plus d’une décennie, de l’ensemble de la communauté internationale, la multiplication des frondes et l’adoption d’une posture agressive vis-à-vis de l’extérieur sont contre productives pour notre pays.
J’invite en conséquence, nos autorités, à privilégier, en toutes circonstances, un dialogue constructif et apaisé avec tous, à recoudre les fils cassés avec nos voisins en particulier et plus généralement nos partenaires et à se focaliser davantage sur les préoccupations quotidiennes de nos concitoyens ainsi que les missions assignées par la charte de la transition.

C’est uniquement à ces prix que notre pays retrouvera, conformément à ses valeurs et à sa grandeur d’antan, le chemin de la paix et de la prospérité.

Moussa MARA
Ancien Premier ministre

Chapeau texte la Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Un an du drame d’Inata : la Gendarmerie Nationale rend hommage à ses hommes tombés sur le champ d’honneur.

Un an du drame d'Inata : la Gendarmerie Nationale rend hommage à ses hommes tombés sur le champ d’honneur. Dans le cadre de la commémoration...

Burkina Faso : Déclaration de Josep Borrell haut représentant de l’union européenne sur les événements du 30 Septembre 2022

L’Union européenne prend note de l’accord trouvé ce 4 octobre entre les nouvelles autorités de facto du Burkina Faso et la CEDEAO et notamment...

Burkina Faso : Coup D’état du 30 Septembre 2022 le MPP prend acte.

Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) prend acte « de ce deuxième coup d’État » survenu le 30 septembre dernier contre le président...

Vous aimeriez aussi