L’intégralité de la charte du Front Patriotique

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Préambule

Du 05 Août 1960 à nos jours, le Burkina Faso, s’est successivement doté dans son évolution politique de quatre constitutions (1960, 1970, 1977, 1991) ; chacune des quatre républiques qui en ont résulté, s’est donnée une ambition d’édifier des institutions stables à même de garantir une bonne gouvernance politique, économique, sociale et sécuritaire.

L’avènement du MPSR le 24 Janvier 2022 confirme, si besoin en était, que la construction de la démocratie est un éternel recommencement au pays des hommes intègres. Pourtant, l’insurrection victorieuse des 30 et 31 octobre 2014, semblait avoir inscrit des fondements pour une dévolution démocratique du pouvoir politique, et ce malgré la tentative déjouée du coup d’état militaire du 16 septembre 2015.

Le bon déroulement des élections de 2015 et de 2020 donnait lieu d’espérer qu’il en serait ainsi.A l’évidence des instabilités politiques au sommet de l’état, des gouvernances peu porteuses de dividendes socio-économiques, de l’exacerbation des tensions sociales et communautaires, de l’apparition des groupes armés terroristes (GAT), de la perte de contrôle de plus de 50% du territoire national et des conséquences multidimensionnelles que cela engendre, notre patrie, le Burkina Faso est dans une impasse politico -sécuritaire.

Aux périls sécuritaire et humanitaire viennent s’ajouter une insécurité alimentaire, des difficultés croissantes de la vie quotidienne, une inflation galopante entraînant des pénuries de toutes sortes et une asphyxie économique.

Le MPSR, son gouvernement avec à sa tête le Lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, ont non seulement montré leurs limites face aux graves périls qui menacent les fondements de la Patrie, mais se sont tristement illustrés dans le « Discrédit de la décision Justice en référence au mandat d’arrêt international lancé contre l’ex-président Blaise Compaore dans le cadre du jugement de l’affaire Thomas Sankara et ses compagnons. Coupables de parjure et de haute trahison, ils doivent en tirer toutes les conséquences.

• Considérant les nombreuses ruptures intervenues dans la vie démocratiques de notre pays,

• Considérant que les multiples interruptions des processus démocratiques traduisent l’échec de nos élites dans la gestion du pays dont plus de 50 ans par les élites militaires

• Considérant que cet échec a toujours servi de prétexte à l’élite militaire pour confisquer le

pouvoir politique,

• Faisant le constat que le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration, aile politique des militaires putschistes n’a montré au peuple Burkinabè aucune vison ni aucune capacité à définir des perspectives, porteuses de sécurité et de paix pour notre Patrie,

Nous, Organisations Citoyennes, Partis et Mouvements politiques,

Prenant en compte les aspirations profondes de notre peuple, pour la liberté, la justice, la bonne gouvernance, la paix et la sécurité,

• Prenant en compte la détresse humanitaire, que vit notre peuple

• Soucieux de promouvoir le développement inclusif durable du pays et un nouveau contrat

social

• Déterminés à préserver et à renforcer les acquis démocratiques, à édifier un état de droit

garantissant la justice, les libertés individuelles et collectives,

Prenons l’engagement de créer un Front de lutte.

1-Dénomination du Front

Les parties prenantes qui adhèrent à la présente Charte, se regroupent autour d’un front dénommé :

Front Patriotique.

2- Vision de la Plate-forme de lutte du Front Patriotique

« Œuvrer à l’avènement d’institutions démocratiques fortes et pérennes, répondant aux aspirations légitimes du peuple Burkinabè et en mesure de mettre fin aux coups d’Etat militaires dans la vie politique du pays ».

3-Objectif immédiat du Front Patriotique

Mobiliser l’ensemble des forces sociales, politiques et citoyennes, les personnes ressources, les leaders d’opinion, pour un sursaut patriotique en vue d’éviter à notre pays un passage à vide transitionnel aux conséquences historiques gravissimes dont la déliquescence de l’état, le chaos sécuritaire, humanitaire, économique et social.

4-Valeurs portées par le Front Patriotique

D’appartenance à notre identité commune de Burkinabè, le Front Patriotique porte les valeurs de liberté, de justice, d’intégrité, de Patriotisme, de sacrifice, de rédemption, de solidarité et de tolérance.

5-Adhésion au Front Patriotique

L’adhésion au Front Patriotique se fonde sur l’acceptation de la présente Charte ainsi que l’apposition de la signature du postulant qui en fait foi ; chaque partie prenante du Front Patriotique dispose de la même voix délibérative.

6-Organes délibératif et exécutif

6.1 Organe délibératif :

Le « Cadre de concertation » des présidents d’organisations citoyennes, partis et mouvements politiques est l’organe délibératif du Front Patriotique. Le cadre de concertation se dote d’un règlement intérieur comprenant un code de conduite

6.2 Organe Exécutif

Le Secrétariat Exécutif est l’organe exécutif mis en place par le « Cadre de concertation ».

Le Front Patriotique est dirigé par un Coordonnateur qui en est le porte-parole.

6.3. Dispositions Transitoires

Un comité de pilotage tenant lieu de secrétariat exécutif est mis en place, pour œuvrer à l’élargissement de la base sociale du Front Patriotique et à la structuration définitive du Front Patriotique au bout de trois (03) mois.

Ouagadougou le 04 Août 2022

Ont signé :

• Amitié Burkina Russie

• Actions pour le Changement et le Développement

• Associations Semfilms

• Le Balai Citoyen

• Brassard Noir

• Organisation Patriotique des Jeunes

• Burkinbii Soul Gartaaba

• C.A.M.A.R.A. D.E.S

• Centre Valère Somé

• Coordination des OSCs 30-31-15 de Bobo Dioulasso

• Deux Heures Pour Nous, Deux Heures Pour Kamita

• Ensemble Pour le Faso (PUR, PAREN, SENS, PDS,

APR Tiligre)

• Forum Dii Taa Niè

• Front des Forces Sociales (FFS)

• Front Patriotique du Faso (FPF)

• Fédération Wend La Tongo

• Génération Cheick Anta Diop

• Génération Montante du Faso (GMF)

• Génération Thomas Sankara (GTS)

• Groupe d’Initiative pour la Refondation de la Patrie

• Jeunes aux Poings Levés

• Jeunesse Sankariste Unie (JSU)

• M/PRSCA

• Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP)

• Mouvement Endogène

• Œil d’Afrique

OPA-BF

• Organisation Patriotique de la Jeunesse

• Réseau des Mouvements du Burkina Faso (RM/BF)

• Union Nationale des associations des commerçants des

marchés et Yaars du Burkina

• UNIR-MPS

• Yelema Oroya de Bobo Dioulasso

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Appel à candidatures pour la 9ème édition du Salon africain de l’invention et de l’entreprise innovante Abidjan-2022

L’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) organise, du 16 au 19 novembre 2022 à Abidjan (Côte d’Ivoire), la...

Le CISC sur des cas d’exécutions extrajudiciaires de plusieurs personnes à Tougri dans le centre nord

COMMUNIQUE DU CISC sur des cas d'exécutions extrajudiciaires en masse de plus en plus inquiétantes Le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC)...

Mali : Les 49 Soldats Ivoiriens inculpés.

Les 49 militaires ivoiriens détenus au Mali depuis le 10 juillet 2022 ont été inculpés pour atteinte à la sûreté de l'Etat et placées...

Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Trois (03) malfrats et leur complice interpelés par la Police Nationale à Ouahigouya

Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Trois (03) malfrats et leur complice interpelés par la Police Nationale à Ouahigouya. La police nationale...

RDC : L’ancien vice président de l’assemblée nationale arrêté et transféré en prison.

L’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale est poursuivi pour avoir tenu, au cours d’un point de presse, des propos qualifiés d'injurieux, de nature à...

Vous aimeriez aussi