Situation nationale : Demande de pardon de l’ancien président Blaise Compaoré : la Coalition Centriste pour la Paix (CCP) invite les Burkinabè à accepter le pardon de l’ex président Blaise Compaoré. 

On en parle

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Situation nationale : Demande de pardon de l’ancien président Blaise Compaoré : la Coalition Centriste pour la Paix (CCP) invite les Burkinabè à accepter le pardon de l’ex président Blaise Compaoré.

La Coalition Centriste pour la Paix des Partis et Formations Politiques (CCP) à dans un communiqué demandé au peuple du Burkina d’accepter la main tendu  de l’ex président Blaise Compaoré.

Le pardon est une valeur cardinale dans nos cultures. C’est « un acte sacré, volontaire et humain porté par des personnes, qui reconnaissent à un moment donné de leur position, des fautes commises.

Ainsi, le pardon est un soin pour le cœur en ce sens que faire le choix de pardonner, c’est faire le choix de guérir son cœur et celui d’autrui. » dira-t-elle dans sa déclaration.

Depuis 2015, le Burkina Faso fait face à des attaques terroristes et la CCP encourage toute initiative fédératrice allant dans le sens du dialogue entre les acteurs de générations et d’horizons divers, dans

un contexte où les risques de dislocation du pays sont perceptibles.

Pour terminer, la CCP considère cette demande de pardon qui a impliqué et mobilisé le président du Faso Paul Henri Sandaogo Damiba, le porte-parole du gouvernement Lionel Bilgo, le conseiller spécial du président de la Côte d’Ivoire, Djamila Compaoré fille de l’ancien président, comme un signal fort et un espoir pour la nouvelle génération de filles et de fils du Burkina Faso.

Déclaration de la Coalition Centriste pour la Paix des Partis et Formations Politiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Burkina Faso : Déclaration de Josep Borrell haut représentant de l’union européenne sur les événements du 30 Septembre 2022

L’Union européenne prend note de l’accord trouvé ce 4 octobre entre les nouvelles autorités de facto du Burkina Faso et la CEDEAO et notamment...

Burkina Faso : Coup D’état du 30 Septembre 2022 le MPP prend acte.

Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) prend acte « de ce deuxième coup d’État » survenu le 30 septembre dernier contre le président...

Burkina Faso : situation nationale le mouvement SENS appel à la mobilisation populaire

  Appel A La Mobilisation Populaire Chers Compatriotes, Ami.e.s du Burkina Faso, A l'entame de cette déclaration, nous réitérons notre solidarité et notre compassion à l'égard des nombreuses...

Attaque à Gaskindé : le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo

Attaque à Gaskindé : le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo (Djibo, 29 septembre 2022). Le Président du Faso, Chef suprême...

Vous aimeriez aussi