Burkina Faso : l’UNIR /MPS demande la libération du Président Roch Marc Christian Kaboré

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

𝗖𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗶𝗾𝘂e  𝗱𝗲 𝗽𝗿𝗲𝘀𝘀𝗲 𝗿𝗲𝗹𝗮𝘁𝗶𝗳 𝗮𝘂𝘅 𝗰𝗼𝗻𝗰𝗹𝘂𝘀𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗿𝗲𝘂𝗻𝗶𝗼𝗻 𝗱𝘂 𝗦𝗲𝗰𝗿𝗲𝘁𝗮𝗿𝗶𝗮𝘁 𝗘𝘅𝗲𝗰𝘂𝘁𝗶𝗳 𝗡𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝗮𝗹 (𝗦𝗘𝗡) 𝘁𝗲𝗻𝘂𝗲 𝗹𝗲 𝟮𝟲 𝗺𝗮𝗿𝘀 𝟮𝟬𝟮𝟮 𝗮 𝗢𝘂𝗮𝗴𝗮𝗱𝗼𝘂𝗴𝗼𝘂.

L’an 2022 et le samedi 26 mars s’est tenue à la médiathèque municipale de Ouagadougou, la première réunion ordinaire du Secrétariat Exécutif National (SEN) de l’UNIR-MPS sous la présidence de Me Bénéwendé Stanislas SANKARA, Président du Bureau Exécutif National.

Après la déclamation de l’hymne national sous la direction du secrétaire général, le président du parti, le camarade Me Bénéwendé Stanislas SANKARA, a d’abord pris la parole pour souhaiter la bienvenue à tous les membres du Secrétariat Exécutif National (SEN) et situer le contexte de la réunion dans un mot introductif.

De ce mot introductif, le président a rappelé que selon les textes du parti, le Secrétariat Exécutif National se réunit une fois par trimestre et si la rencontre du 3 décembre 2021 était une prise de contact, celle du jour est en réalité la véritable première rencontre du Secrétariat Exécutif National (SEN).

Il a poursuivi en dépeignant la situation nationale suite au coup d’Etat intervenu le 24 janvier 2022 et rappelé la posture constante que la direction du parti a adoptée face à cette situation trouble.

Il s’est agi notamment de : Prendre acte de la démission du Président Roch Marc Christian Kaboré; prendre acte du coup d’Etat; déplorer la suspension de la constitution; insister pour que les nouvelles autorités aillent dans le sens d’une véritable rupture toujours réclamée par l’UNIR-MPS et le peuple burkinabè.

Il a ensuite décliné l’ordre du jour qui fut adopté à l’unanimité sur les points ci-après : la situation nationale; la structuration du parti ; les perspectives et les divers.

Pour l’entrée en matière, le camarade Président a donné la parole au secrétaire général pour présenter au Secrétariat Exécutif National le rapport du Directoire National (DN). La présentation du camarade SG a donné lieu aux interventions respectives, de la Camarade Dr DRABO Rose, la présidente du comité d’organisation de l’opération de solidarité à l’endroit des FDS, VDP et PDI, du Camarade Job OUEDRAOGO qui a présenté le rapport du secrétariat national aux structures et du Camarade KOUTOU Saydou trésorier du parti.

Ces différentes interventions ont permis de faire un rapport au Secrétariat Exécutif National sur l’opération de solidarité, sur l’état de la mise en œuvre du plan de structuration et de l’adoption d’un barème de cotisation des militants du parti.

Cette série de présentations donneront place à plus de trois heures d’échanges avec les membres du Secrétariat Exécutif National qui à l’issue, ont pris les résolutions ci-après à savoir :
– Féliciter le Directoire National (DN) pour sa clairvoyance et la dynamique amorcée par le parti malgré le contexte délétère ;
– Mandater le Directoire National (DN) à poursuivre et à accélérer la mise en œuvre du plan de structuration du parti;
– Instruire la mise en place d’une Commission Ad’hoc du Secrétariat Exécutif National (SEN) composée de 15 membres pour réfléchir sur la feuille de route du parti pendant la durée de la transition.
– Convoquer la tenue du Bureau Politique National d’ici fin juin 2022 ;
– Appeler à la libération sans condition de Monsieur Roch Marc Christian Kaboré ;
– Manifester à nouveau son attachement à une gouvernance vertueuse de rupture, à la préservation des acquis de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 et à la sécurisation intégrale du territoire national dans les meilleurs délais;
– Manifester toute sa solidarité vis-à-vis des PDI, des blessés et toutes les victimes du terrorisme ;
– Réitérer son attachement à l’Etat de droit en tant que garant des libertés individuelles et collectives ;
– Exhorter vivement les nouvelles autorités au strict respect de leurs engagements vis-à-vis du peuple burkinabè.

Avant de lever la séance par l’hymne national, une minute de silence a été observée pour toutes les victimes du terrorisme et pour la mémoire des camarades décédés. L’ordre du jour étant épuisé, le président a levé la séance à 14h10mn.

Fait à Ouagadougou, le 26 mars 2022

Pour l’UNIR-MPS

Le Président

Me Bénéwendé Stanislas SANKARA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Tribune : Les Burkinabè attendaient qu’il soit un chef de guerre.

Tribune de Newton Ahmed Barry 👇👇👇👇 Ainsi vont les choses de la vie ! Comment lire les intentions de Damiba ? Il...

Procès Thomas Sankara : Dr Ablassé OUEDRAOGO On ne peut que considérer que justice a été rendue aux victimes

  Ceci est le Point de vue sur le verdict du procès Sankara et douze de ses compagnons du Dr Ablassé OUEDRAOGO président du Faso...

Procès Thomas Sankara : La réaction de la veuve de Thomas Sankara

Le juge a donné son verdict selon la loi et tout le monde apprécie. C’est quelque chose qu’on a demandé, la justice et la...

Burkina Faso : Le Faso Autrement adresse à la communauté islamique du Burkina Faso et du mon ses souhaits pour un mois de carême

Ouagadougou, le 04 avril 2022 MESSAGE A L’OCCASION DU MOIS DE RAMADAN 2022 De par la grâce d’Allah, les frères et sœurs de la foi islamique...

Burkina Faso : Le ministre des affaires religieuses et coutumières exprime sa solidarité et son soutien aux fidèles musulmans

  Le ministre des affaires religieuses et coutumières Mr Issaka Sourwema dans une déclaration exprime sa solidarité, son soutien et celle du gouvernement aux fidèles...

Vous aimeriez aussi