Congrès de fusion des partis Sankaristes et Progressistes : Sous le signe de l’alternative Sankariste

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Le comité d’organisation du congrès de fusion des partis sankaristes et progressistes a organisé une conférence de presse le 26 octobre 2021 afin de faire point des préparatifs du congrès de fusion qui aura lieu les 30, 31 octobre et 1er novembre 2021 dans la Maison du peuple à Ouagoudougou. 600 congressistes et 4000 militants sont attendus à la cérémonie de clôture prévue le 1er novembre qui verra un nouveau parti à l’issue de ce congrès de fusion.

Le député Halidou SANFO, président du comité d’organisation de fusion des partis sankaristes et progressistes a déclaré que le 4 août dernier l’UNIR/PS et le MPS signaient une déclaration de fusion des forces sankaristes et progressistes afin de constituer un large front de gauche « à même d’offrir une alternative crédible a la gouvernance de notre pays » .Toute chose selon lui qui a suscité d’autres adhésions notamment l’URD/MS,le CPP/FB, le PJD et FASOKOOZ. Halidou SANFO a indiqué que les partis qui vont fusionner sont de la majorité présidentielle donc comptable de la gestion du président Roch KABORÉ.

Malgré les acquis engrangés dans la gouvernance actuelle, Halidou SANFO a fait savoir que les partis qui vont en fusion ont constaté que « le peuple burkinabè reste en quête d’une alternative sankariste ,plus conforme à ses aspirations profondes ». A l’en croire, le comité paritaire de fusion ayant été mis en place a permis la mise en forme des documents de base devant régir le futur parti,l’organisation d’une rencontre des cadres des différents partis pour la constitution des équipes relais sur le terrain afin d’informer largement les militants à la base, l’organisation des assemblées générales d’information et d’explication dans les provinces pour une information plus large des militants au projet de fusion.

Et de se réjouir que tout est fin prêt pour la réussite de ce congrès. Il a affirmé que 600 congressistes et 4000 militants sont attendus à la cérémonie de clôture prévue pour le 1er novembre 2021. Et de confier que les participants à ce congrès viendront de la Côte d’Ivoire, du Niger,du Mali,de la Tanzanie,de la France et d’autres pays d’Europe. Et d’affirmer que le congrès se tiendra sous le thème: «  l’union des forces progressistes comme alternative crédible dans la lutte contre l’insécurité pour le progrès du progrès du Burkina Faso ».

Un thème qui selon lui vise à créer un cadre propice à la résolution des préoccupations majeures du Burkina et des aspirations profondes des populations.Et de poursuivre en confiant que pour gagner cette lutte contre le terrorisme, il faut une forte mobilisation populaire. Pour lui, malgré la bravoure des FDS, il faut que les populations s’associent à elles pour espérer voir les terroristes hors du Burkina.

Par Rayanne Ouédraogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Football : Issa Kaboré signe a Marseille

international Burkinabè Issa Kaboré est  officiellement  un joueur de l’Olympique de Marseille pour une saison en prêt avec une...

Le CISC sur des cas d’exécutions extrajudiciaires de plusieurs personnes à Tougri dans le centre nord

COMMUNIQUE DU CISC sur des cas d'exécutions extrajudiciaires en masse de plus en plus inquiétantes Le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC)...

Mali : Les 49 Soldats Ivoiriens inculpés.

Les 49 militaires ivoiriens détenus au Mali depuis le 10 juillet 2022 ont été inculpés pour atteinte à la sûreté de l'Etat et placées...

Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Trois (03) malfrats et leur complice interpelés par la Police Nationale à Ouahigouya

Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Trois (03) malfrats et leur complice interpelés par la Police Nationale à Ouahigouya. La police nationale...

RDC : L’ancien vice président de l’assemblée nationale arrêté et transféré en prison.

L’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale est poursuivi pour avoir tenu, au cours d’un point de presse, des propos qualifiés d'injurieux, de nature à...

Vous aimeriez aussi