Sélection d’artistes au FESPACO 2021  Le Syndicat national des musiciens du Burkina dénonce la crédibilité du processus 

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Sélection d’artistes au FESPACO 2021 

Le Syndicat national des musiciens du Burkina dénonce la crédibilité du processus 

Le Syndicat national des artistes musiciens du Burkina (SYNAMUB) a organisé une conférence de presse ce 21 octobre à Ouagadougou. Objectif, dénoncer  le processus de sélection des artistes musiciens par le CENASA pour l’animation du FESPACO 2021.

Le SYNAMUB n’est pas content de la manière dont les artistes ont été sélectionnés par le CENASA pour animer le FESPACO 2021.« Nous avons constaté que la sélection des artistes musiciens pour l’animation du FESPACO a été faite selon les humeurs et les desiderata du DG du CENASA qui a décidé de fouler magistralement au pied les critères qu’il a lui-même édictés lors de l’appel à candidature du 6 octobre 2021 », a indiqué d’entrée  Almamy KJ, secrétaire général du SYNAMUB. Il s’est  demandé si c’était pour arriver à ce résultat pourquoi «  cette mascarade appelée appel à candidature, si les dés étaient pipés d’avance? ». Pour appuyer sa thèse, le SYNAMUB est revenu sur ce qu’il considère comme  manquements dans le processus de sélection des artistes musiciens.  Il a  cité, entre autres des doublons de noms constatés dans  la sélection d’artistes musiciens n’ayant pas postulé, la sélection d’artistes ne remplissant pas les critères de sélection édictés (artistes n’ayant pas le nombre d’albums requis, artistes ayant des albums dont l’existence est supérieure au nombre d’années maximales exigées, etc.), la sélection d’artistes dont le nom a l’état civil ou le pseudonyme n’est pas mentionné sur la liste, etc. Aussi le syndicat a i dénoncé le contigentement  du nombre d’artistes qui est réduit de moitié par rapport aux éditions précédentes.Pour Almamy KJ « le pay-back était payé à 150 000 FCFA lors des FESPACO 2017 et 2019 est payé cette année à 75 000 FCFA et le live passe de 700 000 FCFA à 350 000 FCFA ». Pis, « le traitement des artistes par la direction générale du CENASA se dégrade d’année en année ». Face à cette situation le SYNAMUB craint pour  la suite car ce sera la « liquidation programmée des scènes musicales en faveur des événements culturels contre les fossoyeurs de leurs droits ». Ainsi le SYNAMUB appelle les artistes à se mobiliser pour dénoncer cette forfaiture afin que leurs droits ne soit pas bafoué.

Par Magalie Tapsoba 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Tribune : Les Burkinabè attendaient qu’il soit un chef de guerre.

Tribune de Newton Ahmed Barry 👇👇👇👇 Ainsi vont les choses de la vie ! Comment lire les intentions de Damiba ? Il...

Procès Thomas Sankara : Dr Ablassé OUEDRAOGO On ne peut que considérer que justice a été rendue aux victimes

  Ceci est le Point de vue sur le verdict du procès Sankara et douze de ses compagnons du Dr Ablassé OUEDRAOGO président du Faso...

Procès Thomas Sankara : La réaction de la veuve de Thomas Sankara

Le juge a donné son verdict selon la loi et tout le monde apprécie. C’est quelque chose qu’on a demandé, la justice et la...

Burkina Faso : Le Faso Autrement adresse à la communauté islamique du Burkina Faso et du mon ses souhaits pour un mois de carême

Ouagadougou, le 04 avril 2022 MESSAGE A L’OCCASION DU MOIS DE RAMADAN 2022 De par la grâce d’Allah, les frères et sœurs de la foi islamique...

Burkina Faso : Le ministre des affaires religieuses et coutumières exprime sa solidarité et son soutien aux fidèles musulmans

  Le ministre des affaires religieuses et coutumières Mr Issaka Sourwema dans une déclaration exprime sa solidarité, son soutien et celle du gouvernement aux fidèles...

Vous aimeriez aussi