Disponibilité de l’huile alimentaire : Harouna KABORE fait une sortie de terrain à la rencontre des grossistes

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA), Harouna Kaboré a effectué une visite dans la ville de Ouagadougou ce 12 août. Objectif, s’assurer de la disponibilité de l’huile alimentaire au Burkina Faso. Ainsi, il s’est rendu dans deux magasins de grossistes évoluant dans le domaine des huiles alimentaires pour constater de visu le prix de ces huiles.

Depuis un moment, la ville de Ouagadougou notamment, l’on assistait à la raréfaction de l’huile alimentaire. Ainsi le ministre en charge du commerce, Harouna KABORE a décidé de faire une visite terrain afin de mieux comprendre cette situation. Au marché de Sankariaré, le ministre a pu constater la disponibilité des stocks d’huile de la SOCODYFA dans des camions. Le premier responsable de cette entreprise, Abdoul Fatao OUEDRAOGO est revenu sur les contraintes d’approvisionnement que sa société rencontre en rapport avec la disponibilité des bateaux qui devaient convoyer les stocks vers le Burkina Faso.

Mais, il a tenu à rassurer que d’ici quelques jours, l’approvisionnement en huile alimentaire ne sera plus source d’inquiétude. Après Sankariaré, le ministre KABORE s’est rendu au quartier Kamboinsin au magasin de la SOFAO. A ce niveau aussi, le ministre KABORE a pu constater un stock d’huile que l’on déchargeait. A ce niveau, Harouna KABORE a indiqué qu’après la visite des unités industrielles au niveau national, il était judicieux de s’assurer de la disponibilité de l’huile alimentaire au niveau des grossistes importateurs.

Pour lui, ces acteurs jouent un rôle important pour combler le gap entre la production nationale estimée à 30 mille tonnes et la consommation nationale qui est de 100 mille tonnes. Par ailleurs, il a laissé entendre que son département tient régulièrement des réunions avec les grossistes pour lever les goulots d’étranglement en ce qui concerne l’importation des produits de grande consommation. Il n’ a pas manqué d’inviter les structures de contrôle à poursuivre leur travail afin de faire respecter les prix et les marges autorisées en ce qui concerne les produits de grande consommation. Lesdites structures ont été renforcées avec plus de 350 nouveaux agents assermentés dans les différentes régions.

Par Rayanne Ouédraogo

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le Conseil supérieur de la Magistrature : pour un renforcement de l’indépendance du pouvoir judicaire 

Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le Conseil supérieur de la Magistrature : pour un renforcement de...

Corruption à la Fifa : un an et huit mois de prison avec sursis à l’encontre de Michel Platini et de Sepp Blatter.

Le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone (Suisse) a requis, ce mercredi 15 juin, un an et huit mois de prison avec sursis à l'encontre...

Burkina Faso : plus de 3000 déplacés enregistré après l’attaque de Seytenga

Selon le bilan provisoire enregistré par le Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR) , 3 490 personnes sont venus à Dori...

Propos du Chef d’Eta major de la gendarmerie :réaction du  service de communication de la gendarmerie nationale. sur le contexte.

Allez-y dire au premier ministre, allez-y dire au président du Faso, que je commande des hommes d'honneur et j'ai besoin de moyens pour montrer...

Communiqué du gouvernement sur la situation à Seytenga.

: Communiqué du gouvernement sur la situation à Seytenga. #Communiqué Dans la nuit du 11 au 12 juin 2022, des individus armés ont fait irruption dans...

Vous aimeriez aussi