Sécurité: les villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso auront un système de vidéo protection

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...
La cérémonie de lancement officiel du projet SMART Burkina a eu lieu ce jeudi 8 juillet 2021 à Ouagadougou sous le patronage du Premier ministre Christophe Joseph Marie DABIRE.
Le projet SMART Burkina entend mettre le Burkina Faso en phase avec la technologie. Il vise notamment à lutter avec efficacité contre la criminalité. Et à doter les villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso d’un système de vidéo protection et de radio communication professionnelle.
Ce projet est également un centre de commande unifié, un système de vidéo protection de plus de 900 caméras, repartis sur différents sites, 700 terminaux mobiles. SMART Burkina, c’est 650 km de réseau de Backbone en fibre optique pour interconnecter les villes, 150 km de réseau métropolitain de fibre optique pour interconnecter les sites dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso.
« Aujourd’hui, les forces intérieures font un excellent travail et il est plus que jamais nécessaire de leur apporter le soutien qu’il faut « , a déclaré le Premier ministre Christophe DABIRE.
Selon le ministre de la Sécurité, Maxime KONE le coût de mise en œuvre est estimé à 52 301 810 024 de F CFA. Pour lui, l’utilité de ces systèmes n’est plus à démontrer au regard des résultats enregistrés par le projet pilote SAVE CITY. « Ce dispositif sécuritaire aura pour but de protéger et non surveiller« , rassure-t-il.
HUAWEI et Chinua International Telecommunication Construction Corporate sont les entreprises qui sont chargées des installations de ce système sécuritaire.
SMART Burkina sera conduit par le commissaire de police Issaka TOU.
Léa SAMA
Œil Du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Appel à candidatures pour la 9ème édition du Salon africain de l’invention et de l’entreprise innovante Abidjan-2022

L’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) organise, du 16 au 19 novembre 2022 à Abidjan (Côte d’Ivoire), la...

Le CISC sur des cas d’exécutions extrajudiciaires de plusieurs personnes à Tougri dans le centre nord

COMMUNIQUE DU CISC sur des cas d'exécutions extrajudiciaires en masse de plus en plus inquiétantes Le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC)...

Mali : Les 49 Soldats Ivoiriens inculpés.

Les 49 militaires ivoiriens détenus au Mali depuis le 10 juillet 2022 ont été inculpés pour atteinte à la sûreté de l'Etat et placées...

Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Trois (03) malfrats et leur complice interpelés par la Police Nationale à Ouahigouya

Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Trois (03) malfrats et leur complice interpelés par la Police Nationale à Ouahigouya. La police nationale...

RDC : L’ancien vice président de l’assemblée nationale arrêté et transféré en prison.

L’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale est poursuivi pour avoir tenu, au cours d’un point de presse, des propos qualifiés d'injurieux, de nature à...

Vous aimeriez aussi