Actualité nationale: l’Alliance des Partis et formations politiques de la majorité présidentielle se prononce

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

L’Alliance des Partis et formations politiques de la Majorité Présidentielle (APMP) a tenu une conférence de presse ce jeudi 8 juillet 2021. Il s’est agit pour l’APMP de donner sa lecture sur la situation nationale à savoir : les récentes mesures prises par le président du Faso, l’attitude de l’opposition politique face aux questions d’intérêt national et l’avenir du dialogue politique.

L’APMP salut la vision du chef de l’Etat. Elle salut le remaniement ministérielle qui a mis le président du Faso à la tête du ministère de la Défense. Elle exhorte le gouvernement à prendre toutes les dispositions nécessaires pour renforcer la sérénité et l’engagement des FDS afin de permettre un retour très prochain des déplacés internes.

En ce qui concerne l’opposition politique et ses activités, Me Stanislas SANKARA, se dit étonné du retrait de l’opposition politique du cadre de dialogue politique. « Au sortir du dialogue politique aucun des co-présidents (Simon COMPAORE et Eddie KOMBOIGO) n’a signifié qu’il y avait une divergence de point de vue« . Cependant « nous avons été surpris du retrait de l’opposition politique du cadre de dialogue politique« .

A l’en croire la seule divergence lors du dialogue politique a été la demande de démission du Premier ministre et des ministres de la Défense et de la Sécurité par l’opposition. Ainsi  » nous pensons que demander la démission du Premier ministre c’est demandé la démission de tout le gouvernement.

Pour lui de façon consensuelle les travaux du dialogue devrait se tenir les 3 et 4 juillet 2021 et non la tenue d’une marche. De ce fait Me SANKARE considère que « l’opposition a trahi » et il demande « l’honnêteté et non la trahison« .

« Ce jeu trouble de l’opposition politique, nous laisse interrogatif sur sa réelle volonté de participer au dialogue », a déclaré Me SANKARA.

Léa SAMA
Œil Du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Tribune : Les Burkinabè attendaient qu’il soit un chef de guerre.

Tribune de Newton Ahmed Barry 👇👇👇👇 Ainsi vont les choses de la vie ! Comment lire les intentions de Damiba ? Il...

Procès Thomas Sankara : Dr Ablassé OUEDRAOGO On ne peut que considérer que justice a été rendue aux victimes

  Ceci est le Point de vue sur le verdict du procès Sankara et douze de ses compagnons du Dr Ablassé OUEDRAOGO président du Faso...

Procès Thomas Sankara : La réaction de la veuve de Thomas Sankara

Le juge a donné son verdict selon la loi et tout le monde apprécie. C’est quelque chose qu’on a demandé, la justice et la...

Burkina Faso : Le Faso Autrement adresse à la communauté islamique du Burkina Faso et du mon ses souhaits pour un mois de carême

Ouagadougou, le 04 avril 2022 MESSAGE A L’OCCASION DU MOIS DE RAMADAN 2022 De par la grâce d’Allah, les frères et sœurs de la foi islamique...

Burkina Faso : Le ministre des affaires religieuses et coutumières exprime sa solidarité et son soutien aux fidèles musulmans

  Le ministre des affaires religieuses et coutumières Mr Issaka Sourwema dans une déclaration exprime sa solidarité, son soutien et celle du gouvernement aux fidèles...

Vous aimeriez aussi