SECURITE : Sonnette d’alarme concernant la prise de Madjoari par les groupes armés

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Ce lundi 5 juillet 2021, l’association des ressortissants de Madjoari ont animé une conférence de presse. Objectif, faire le point de la situation sécuritaire dans la commune. Cette rencontre d’échanges a eu lieu à Ouagadougou.

L’association des ressortissants de Madjoari a décidé d’attirer l’attention de l’opinion publique nationale sur le danger qui guette la ville de fada et la région de l’Est si la commune de Madjoari venait à tomber définitivement devant la résistance contre les groupes armés. A en croire les conférenciers, l’unique route permettant de relier la commune est détenue par des hommes armés. « 7 villages et 6 hameaux de culture sont tombés. Seul le camp militaire et les riverains du camp sont encore sur le territoire communal. Si rien n’est fait, ce n’est plus qu’une question de temps. Madjoari sera rayé de la carte du Burkina selon ‘’le souhait de nos autorités’’ », ont-t-ils soutenu. Selon eux, la commune de Madjoari avec ses 14 000 habitants est totalement vide et les villages et les hameaux de culture n’existent pratiquement plus car sur les 14 000, 12 000 personnes ont déjà été obligés de fuir leurs terres et leurs biens pour errer dans la nature à la recherche d’un asile. « On dénombre un millier d’individus dans le territoire béninois et le reste reparti soit à Nadiagou, soit à Pama, soit à Logobou et pour les moins chanceux dans la forêt du parc d’arly ou de la Pendjari à la recherche d’un sauveur. Au total plus de 12 000 âmes cherchent une assistance humanitaire d’urgence », a indiqué Nassirou Dahani. Les membres de l’association ont fait savoir qu’ils ne se sentaient plus chez eux, encore moins Burkinabè car un détachement militaire ne peut pas être installé dans la commune pendant qu’ils se font massacré. « Deux villages avaient l’espoir de vivre, mais depuis le 29 Juin, un ultimatum de 7 jours est donné pour quitter les lieux. Si dans 7 jours, rien n’est fait, Madjoari ne sera qu’une histoire et n’existera plus », ont-t-ils informé. Ils ont terminé en demandant au gouvernement de leur fournir des armes si toutefois il ne peut pas les défendre.

Arnaud BAKOI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le Conseil supérieur de la Magistrature : pour un renforcement de l’indépendance du pouvoir judicaire 

Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le Conseil supérieur de la Magistrature : pour un renforcement de...

Corruption à la Fifa : un an et huit mois de prison avec sursis à l’encontre de Michel Platini et de Sepp Blatter.

Le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone (Suisse) a requis, ce mercredi 15 juin, un an et huit mois de prison avec sursis à l'encontre...

Burkina Faso : plus de 3000 déplacés enregistré après l’attaque de Seytenga

Selon le bilan provisoire enregistré par le Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR) , 3 490 personnes sont venus à Dori...

Propos du Chef d’Eta major de la gendarmerie :réaction du  service de communication de la gendarmerie nationale. sur le contexte.

Allez-y dire au premier ministre, allez-y dire au président du Faso, que je commande des hommes d'honneur et j'ai besoin de moyens pour montrer...

Communiqué du gouvernement sur la situation à Seytenga.

: Communiqué du gouvernement sur la situation à Seytenga. #Communiqué Dans la nuit du 11 au 12 juin 2022, des individus armés ont fait irruption dans...

Vous aimeriez aussi