SITUATION NATIONALE : La COLAB mène la sensibilisation sur la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation

On en parle

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

La coalition des leaders associatifs du Burkina Faso (COLAB) a animé une conférence de presse ce matin du jeudi 24 juin 2021 au palais de la culture Jean Pierre Guingané. Objectif, présenter la coalition et attirer l’attention de l’opinion publique sur la situation de la nation.

« Résistance et Résilience » est le mot d’ordre de la coalition des leaders associatifs du Burkina Faso (COLAB).

La COLAB est un rassemblement national d’organisations de la société civile. Elle se donne pour mission de sillonner le Burkina Faso afin d’interpeler les organisations de la société civile à se mobiliser et à s’impliquer dans la sensibilisation contre l’extrémisme violent et la radicalisation.

Océan Passamdé Sawadogo (au milieu), secrétaire national de la coalition

Pour Océan Passamdé Sawadogo, secrétaire national de la coalition, elle reste ouverte à d’autres organisations de la société civile. « Déjà dans toutes les 13 régions du Burkina Faso nous avons des associations qui sont nos points focaux et qui travaillent déjà à préparer la venue de la coalition nationale, pour continuer la sensibilisation », a-t-il soutenu. A l’entendre, aucune action n’est de trop par rapport aux enjeux sécuritaire qui se présentent au Burkina Faso, car la lutte contre le terrorisme est devenue une affaire de tous les citoyens du pays. Cependant, les conférenciers du jour ont déploré l’enrôlement des fils du pays au près des terroristes. A les croire, c’est par ignorance que des Burkinabè se font enrôlés contre leur pays et y’a en certainement parmi les terroristes qui voudraient revenir à la république. La COLAB a par ailleurs promis de travailler de sorte à ce que les rangs des terroristes ne puissent pas grossir pour cause d’ignorance des populations. La coalition a également indiqué que chaque citoyen Burkinabè est un soldat en réserve par rapport à l’évolution de la situation nationale. « Aujourd’hui, notre génération doit à tout prix, y compris celui du sang préserver l’intégrité du territoire et l’unité du peuple afin de léguer aux générations futures un Burkina Faso de paix et de prospérité », a conclu Océan Passamdé Sawadogo.

Arnaud BAKOI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Burkina Faso : Déclaration de Josep Borrell haut représentant de l’union européenne sur les événements du 30 Septembre 2022

L’Union européenne prend note de l’accord trouvé ce 4 octobre entre les nouvelles autorités de facto du Burkina Faso et la CEDEAO et notamment...

Burkina Faso : Coup D’état du 30 Septembre 2022 le MPP prend acte.

Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) prend acte « de ce deuxième coup d’État » survenu le 30 septembre dernier contre le président...

Burkina Faso : situation nationale le mouvement SENS appel à la mobilisation populaire

  Appel A La Mobilisation Populaire Chers Compatriotes, Ami.e.s du Burkina Faso, A l'entame de cette déclaration, nous réitérons notre solidarité et notre compassion à l'égard des nombreuses...

Attaque à Gaskindé : le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo

Attaque à Gaskindé : le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo (Djibo, 29 septembre 2022). Le Président du Faso, Chef suprême...

Vous aimeriez aussi