RECONCILIATION NATIONALE : Le ministre de la réconciliation Zéphirin Diabré rend visite au président du Conseil supérieur de la communication

On en parle

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Le lundi 17 mai 2021, Zéphirin Diabré a rendu une visite au président du conseil supérieur de la communication et à son équipe de commissaire. Objectif, prendre contact avec lui et son institution et lui dérouler la manière dont le cheminement de la réconciliation doit se passer. Cette rencontre a eu lieu au siège du CSC à Ouagadougou.

Le ministre en charge de la réconciliation, Zéphirin Diabré continue sa série de rencontre, dans le but de mener à bien sa mission qui est de réconcilier tous les burkinabè. Ce lundi 17 mai, c’était au tour du président du Conseil supérieur de la communication de le recevoir. Pour le ministre, il était important de rencontrer les premiers responsables du CSC, car la communication va jouer et jouera un rôle très important dans le succès de l’entreprise de réconciliation nationale. « Ce qui nous divise peut-être adouci ou exacerbé par les paroles des uns et des autres. Hors le CSC est dans son rôle gendarme de veiller à ce que dans le respect de la liberté d’expression, les gens sachent et acceptent que leur liberté s’arrête où commence celle des autres et celle de la nation », a-t-il indiqué. A l’en croire, la démarche de réconciliation nationale qui en est à sa troisième édition, voulu cette fois-ci par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, est une initiative qu’il espère être la dernière. Bien que le ministre de la réconciliation soutienne que chacun est libre d’avoir son opinion sur la réconciliation, il indique toutefois que la seule personne qui est autorisé à dire que la nation n’a pas besoin de réconciliation, c’est le président du Faso. Zéphirin Diabré a poursuivi en disant que les questions de réconciliation sont nombreuses et s’articulent autour d’un certain nombre de problèmes bien précis qui sont à la fois des problèmes politiques, communautaires, sécuritaires. « Prenons de la mesure quand on parle des crimes de sang, de questions communautaires, sachons garder la mesure de nos propos parce que parfois nous blessons sans le savoir. Toutes ces situations font que le CSC a et aura un rôle important à jouer pour rappeler les uns à l’ordre », a-t-il rappelé. Pour sa part, Mathias Tankoano, président du CSC, s’est réjoui de la visite de courtoisie et de travail, et a par ailleurs informé que son institution était disposée à accompagner le ministre d’Etat pour la réussite de sa mission.

Arnaud BAKOI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Burkina Faso : Déclaration de Josep Borrell haut représentant de l’union européenne sur les événements du 30 Septembre 2022

L’Union européenne prend note de l’accord trouvé ce 4 octobre entre les nouvelles autorités de facto du Burkina Faso et la CEDEAO et notamment...

Burkina Faso : Coup D’état du 30 Septembre 2022 le MPP prend acte.

Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) prend acte « de ce deuxième coup d’État » survenu le 30 septembre dernier contre le président...

Burkina Faso : situation nationale le mouvement SENS appel à la mobilisation populaire

  Appel A La Mobilisation Populaire Chers Compatriotes, Ami.e.s du Burkina Faso, A l'entame de cette déclaration, nous réitérons notre solidarité et notre compassion à l'égard des nombreuses...

Attaque à Gaskindé : le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo

Attaque à Gaskindé : le Président DAMIBA remonte le moral de la troupe à Djibo (Djibo, 29 septembre 2022). Le Président du Faso, Chef suprême...

Vous aimeriez aussi