Portrait du nouvel homme fort de Ndjamena : Mahamat Idriss Déby

On en parle

CFOP-BF (Chef de file de l’opposition politique) : Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades

CFOP Bientôt la débandade ou des chaudes empoignades ? Il y a de la fumée dans...

Football : le président de la Fédération burkinabè de football Lazare Banssé éjecte 4  membres de son équipe

FBF: le président Banssé éjecte 4  membres de son équipe Raymond Dagba alias Papy, Sibiri...

SUPPRESSION DU CLIP DE L’ARTISTE KAYAWOTO : Son producteur, San Rémy Traoré s’exprime à ce propos

Publié il y'a environ 2 semaines, le clip de l'artiste burkinabè Kayawoto en featuring...

RÉSULTAT DU BEPC AU LYCÉE NELSON MANDELA: 186 admis

Au tableau d'affichage du Lycée Nelson Mandela, nous avons pu noter 186 admis au...

Mahamat Idriss Déby Itno, parfois surnommé par ses initiales MIDI, né en 1983 ou 1984, est un officier et homme d’Etat tchadien, président du conseil militaire de transition depuis le 20 avril 2021, date de la mort de son père, le président Idriss Déby.

Élevé par la mère du chef de l’État, il a pour cette raison comme surnom Mahamat Kaka (kaka signifiant « grand-mère » en arabe tchadien).
Le jeune homme a ensuite suivi les cours du Groupement des écoles militaires interarmées du Tchad puis a fait un bref passage au lycée militaire d’Aix-en-Provence. Dès son retour au pays, son père le verse dans la Direction générale de service de sécurité des institutions de l’État (DGSSIE), la garde prétorienne du régime.
En mai 2009, il participe à la bataille victorieuse d’Am-Dam contre une coalition rebelle menée par Timan Erdimi, dans l’est du Tchad.
Dès 2010, il reçoit au sein de la DGSSIE le commandement de l’escadron blindé et des gardes du corps. En 2012, il est ensuite nommé à la tête du groupement numéro 1 de la DGSSIE (sur trois groupements), chargée de la sécurité du palais présidentiel.
En 2013, il est nommé au poste de commandant en second des Forces armées tchadiennes en intervention au Mali (Fatim), dans le nord du Mali, sous les ordres du général Oumar Bikomo, mais en serait le chef officieux. Il participe notamment à la bataille du Tigharghâr.

Le 20 avril 2021, à la mort de son père Idriss Déby, il prend la tête d’un conseil militaire de transition en vue de préparer la succession de la présidence de la République tchadienne.

Œil du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Appel à candidatures pour la 9ème édition du Salon africain de l’invention et de l’entreprise innovante Abidjan-2022

L’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) organise, du 16 au 19 novembre 2022 à Abidjan (Côte d’Ivoire), la...

Le CISC sur des cas d’exécutions extrajudiciaires de plusieurs personnes à Tougri dans le centre nord

COMMUNIQUE DU CISC sur des cas d'exécutions extrajudiciaires en masse de plus en plus inquiétantes Le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC)...

Mali : Les 49 Soldats Ivoiriens inculpés.

Les 49 militaires ivoiriens détenus au Mali depuis le 10 juillet 2022 ont été inculpés pour atteinte à la sûreté de l'Etat et placées...

Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Trois (03) malfrats et leur complice interpelés par la Police Nationale à Ouahigouya

Lutte contre le grand banditisme en milieu urbain : Trois (03) malfrats et leur complice interpelés par la Police Nationale à Ouahigouya. La police nationale...

RDC : L’ancien vice président de l’assemblée nationale arrêté et transféré en prison.

L’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale est poursuivi pour avoir tenu, au cours d’un point de presse, des propos qualifiés d'injurieux, de nature à...

Vous aimeriez aussi